Cat Power à l’Olympia

Une voix de velours envoûtante…

La talentueuse songwriter Cat Power, de son vrai nom Charlyn Marie Marshall ou Chan Marshall, était sur les planches de l’Olympia le 1er juin, en tournée pour la sortie de son nouvel album Jukebox, composé essentiellement de reprises blues-rock de Bob Dylan, James Brown ou encore Janis Joplin.

Sa voix sensuelle et rocailleuse est littéralement sublime. Nous avons adoré son album The Greatest (2006) et tout particulièrement la chanson du même nom The Greatest qui est non moins qu’une déferlante d’émotions qui envahit les sens et parcourt le corps de frissons. Nous avions, à l’occasion de la sortie de cet album, été applaudir Cat Power accompagnée par le groupe soul « The Memphis Rhythm Band » au Grand Rex, confortablement installés dans les profonds fauteuils de cette salle atypique. Ce fut un concert divin, très chaleureux et convivial, nous nous sommes régalés.

Ce ne fut pas le cas à l’Olympia où la chanteuse nous a servi un concert millimétré, carré, manquant incontestablement de chaleur et d’émotion. Les reprises de son album Jukebox sont difficilement reconnaissables et jouent avec des effets de vocalises interminables : les chansons ont toutes tendance à se confondre ce qui devient vite lassant malgré une voix magnétique et séduisante. La fin du concert est devenue un peu plus rythmée mais l’artiste paraissait néanmoins distante et livrait ses chansons machinalement tout en prenant des poses pour les photographes. Nous sommes partis après 2 heures de concert, sans attendre la fin qui semblait ne jamais arriver…

Si vous ne connaissez pas Cat Power, découvrez-la sans tarder en commençant par son album The Greatest.

http://www.catpowerthegreatest.com/

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=44600504

Publicités

~ par Marine de Montalivet sur 3 juin 2008.

Une Réponse to “Cat Power à l’Olympia”

  1. Salut,

    Je voyais Chan pour la première fois dimanche dernier. Passionné par ces albums passés « What would the community think », « Moon Pix » ou encore le magnifique « You are free », déjà, l’album The Greatest m’avais un peu déçu (mis à part la chanson du même nom : une merveille, si bien que je ne me suis procuré que le 7″). Je considèrais la sortie de Jukebox comme le mauvais virage de sa belle carrière et ce concert me l’a confirmé.
    J’adore cette femme, sa voix, elle dégage un truc mortel… elle a tout pour elle mais pourquoi a-t-elle pris ce virage à la con ?

    Je suis profondément déçu de ne l’avoir pas vu en concert à l’époque d’un You are Free. Je pense qu’à ce moment là elle ne devait laisser aucune personne de l’auditoire insensible.

    Tristement,
    Dams.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :