JCVD

Van Damme à cœur ouvert

Le tant attendu JCVD, que nous sommes allés voir parce qu’il nous a intrigué, propose un étrange voyage entre fiction pure et autobiographie du mythe Van Damme, avec entre les deux, une histoire de braquage dans une atmosphère comique belge, le tout filmé avec une évidente sincérité. C’est un véritable hommage à l’acteur Jean-Claude Van Damme, totalement mis à nu dans ce film, avec ses blessures et son parcours chaotique, que le réalisateur Mabrouk el-Mechri nous livre. Il arriverait presque à nous faire couler une larme tellement Van Damme, sans un sous en poche, apparait touchant en venant chercher du réconfort dans son pays natal suite à la perte de la garde de sa fille et au harcèlement du FISC.

L’acteur qui se moque avec justesse de lui-même cherche manifestement à se racheter l’image d’un homme normal qui a la tête bien sur les épaules et à éloigner le phénomène qu’il a construit avec ses déclarations absurdes et nébuleuses, dont le cultissime « aware », inévitablement restées dans les annales et sans lesquelles pourtant il ne serait pas le personnage attachant qu’il est.

JCVD est divertissant même s’il reste indiscutablement à la gloire de Jean-Claude Van Damme. Le scénario impose quelques longueurs et ne réussit pas très bien à se dépêtrer d’une situation qui stagne à l’intérieur de cette poste : du coup la fin est mauvaise, sans surprise.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=111414.html

http://www.jcvd-lefilm.com/

Publicités

~ par Marine de Montalivet sur 23 juin 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :