Of Montreal à l’Elysée Montmartre

Un groupe parfaitement déjanté

A la tête d’Of Montreal se trouve un homme : Kevin Barnes. Tête pensante et leader du groupe américain, le fantasque Barnes écrit et enregistre la grande majorité des chansons de son groupe depuis une décennie. Il est au départ le seul membre de ce groupe indie-pop qui doit son nom à une liaison infructueuse qu’il a entretenue avec une femme originaire de Montréal.

Le groupe connait un succès confidentiel avant d’arriver sur le devant de la scène avec l’incroyable album Hissing Fauna Are You The Destroyer? sorti en 2007 dont les chansons ont des noms totalement absurdes. Le groupe était à l’Elysée Montmartre hier soir pour présenter leur dernier opus, Skeletal Lamping.

Nous devons saluer la géniale prestation que le groupe, habité par une pop psychédélique des années 60, nous a proposé hier soir. Non seulement les six artistes qui composent le groupe aujourd’hui sont excellents, mais en plus ils ont travaillé une mise en scène aberrante et déroutante, à l’image du leader du groupe. Nous avons eu droit à 1h30 de concert déjanté mais impeccablement mené. Les musiciens étaient on ne peut plus carrés, non seulement pas une fausse note n’est à déplorer, mais en plus ils ont poussé le show en jouant des morceaux à deux batteurs : époustouflant ! La-dessus, Kevin Barnes est venu poser sa voix exceptionnelle aux intonations de Prince et a enchainé les chansons avec une facilité et une justesse déconcertantes, sans un accroc malgré son jeu de scène mouvementé.

Devant un écran géant projetant des images hétéroclites alternant entre bande dessinée, photos et séquences vidéos pop, de nombreuses chorégraphies improbables sont venues ponctuer la prestation : cabrioles de ninjas, affrontements entre animaux, danses de bouddhas ou séance coiffeur. Pendant ce temps, le chanteur à l’imagination débordante et aux allures de Freddy Mercury, a changé plusieurs fois de costume pour terminer en shorty orange au milieu de ces étranges personnages.

Les mélodies, quant à elles, sont tout aussi séduisantes et s’organisent atour d’un subtil mélange pop-electro qui fonctionne bien grâce au talent de composition de Kevin Barnes. Taillées pour le dancefloor, les chansons d’Of Montreal proposent une rythmique disco-funk surchargée de claviers mais étonnamment harmonieuses et entrainantes.

Complètement psychédélique, Of Montréal pourrait bien être une ode aux anti-dépresseurs ! Une très bonne surprise. Découvrez leurs tubes, Heimdalsgate Like A Promethean Curse ou encore Gronlandic Edit.

http://ofmontreal.net/blog/

http://www.myspace.com/ofmontreal

Publicités

~ par Marine de Montalivet sur 16 octobre 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :