Keziah Jones à l’Olympia

Un artiste ambitieux et cosmopolite

Keziah Jones

De son vrai nom Olufemi Sanyaolu, Keziah Jones est un chanteur et virtuose guitariste nigérian qui a su se constituer un style musical personnel et plutôt singulier : un savant mélange de blues, de funk, de soul et de rock qu’il baptise justement Blufunk, nouveau registre où le rythme est roi. Influencé par Jimi Hendrix ou encore Prince, ce musicien possède une technique et un groove imparables faisant de lui un artiste surprenant en live. C’est son tube planétaire Rythm Is Love, extrait de son premier album Blukunk Is A Fact qui a révélé au monde entier cet artiste très talentueux.

Actuellement en tournée à l’occasion de son dernier album Nigerian Wood, Keziah Jones nous a offert quasiment deux heures de musique ultra groovy à l’Olympia. Méconnu de mon répertoire musical, j’ai découvert un style unique aux consonances de reggae moderne et un artiste à l’image soignée, un prince africain, dandy, musclé et racé, habillé avec une élégance un rien britannique.

Keziah Jones crève la scène par sa présence et ses compositions exotiques, sensuelles et langoureuses gorgées de beat africain sur lesquelles il vient poser une voix chaude toujours admirablement juste et mélodique. La fusion réussie de différents registres musicaux accompagnée de cette nouvelle philosophie rythmique qu’il a fondée et s’est appropriée, en font un artiste atypique qui mérite que l’on prête une oreille attentive à ses chansons. Gaie, entrainante, inattendue et sans pareille, la musique de Keziah Jones est nomade : elle a absorbé des cultures très différentes et lointaines mais pourtant complémentaires comme il nous l’a si bien prouvé et continue brillamment de le faire.

Son concert était à son image, nerveux, électrique, racé et rythmé, en couleurs et impeccable, même s’il s’est un peu énervé face au manque de réactivité de l’équipe technique suite à une corde qui a cassé sur l’une de ses guitares. Il nous a finalement gâtés avec de nombreux morceaux suite aux rappels, dont un duo interprété avec une chanteuse africaine : superbe !

Une jolie découverte aux sonorités venues d’ailleurs…

http://www.keziahjones.com/fr/

http://www.myspace.com/keziahjones

Publicités

~ par Marine de Montalivet sur 17 novembre 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :