Le brunch du Murano

Un brunch de très menus plaisirs…

Restaurant du Murano

Célèbre pour son architecture moderne au design contemporain et pour sa clientèle branchée, le Murano nous avait séduit avec son bar à vodka, son ambiance nocturne et sa cuisine plutôt intéressante à déguster. Seul, le brunch avait encore échappé à nos papilles curieuses et avides d’aventure. Le Tout Paris regorge de compliments à son égard, le net vante son offre généreuse, variée et gouteuse. Nous avons donc cédé à cet appel gustatif très séducteur.

La chute fut douloureuse. Le brunch du Murano n’est en aucun cas à la hauteur de son image et de ses autres plaisirs. Même si l’accueil fut agréable, il n’effacera pas la qualité médiocre de son offre qui se veut pourtant gourmande. Malgré les différents buffets autour desquels les hôtes papillonnent, les yeux qui doivent frétiller d’envie perdent leur éclat et déchantent rapidement. Tous les mets proposés donnent l’impression qu’aucun d’entre eux n’a été préparé par le chef, qui pourtant peut se vanter de proposer une cuisine raffinée et savoureuse le soir. Les buffets paraissent prolifiques et pourtant, peu de plats appétissants et originaux, comme le laisse suggérer l’alléchante carte, y sont proposés. Seul le saumon fumé à trouvé grâce à nos yeux.

Pas de pancakes, ni de crêpes, encore moins de cake ou de beurre. Les œufs n’apparaissent nulle part, et si vous ne demandez rien, vous n’avez rien. Le tarama rose à la couleur industrielle fluorescente donne l’impression de sortir tout droit du supermarché, sans oublier la salade de fruits aussi séductrice qu’une macédoine en conserve. Oubliée également les cuillères pour se délecter des yaourts ou des céréales, quant au chocolat chaud, il nous a été servi tiède dans un verre avec une paille, et pour finir, les plats étaient plus souvent vides que débordants de bonne chaire. Et malgré tout, le brunch n’est pas donné.

L’ambiance quant à elle reste plutôt familiale, décontractée et conviviale : elle règne cependant un peu trop bruyamment dans ce bel écrin blanc appelant au calme et à la volupté. Trois services sont proposés (11h30, 13h et 14h30) avec une réservation fortement conseillée : nous avons choisi le troisième, sans doute était-ce un mauvais choix. Des dizaines de personnes se croisent comme dans le hall d’une gare, avec en fond sonore un groupe de musique, qui nonchalamment reprend des grands classiques sur un rythme de bossa jazzy. Le luxe de l’hôtel n’en a plus que l’apparence et le prix : quel dommage…

Un conseil, préférez de loin le brunch du Hilton qui fera non seulement saliver vos papilles, mais aussi étourdir votre tête avec une offre mirifique (homard, sashimis de thon entre autres) et surtout moins souffrir votre porte monnaie.

Le Murano, 13 bd du Temple, 75003 Paris. Réservation au 01 42 71 20 00

http://www.muranoresort.com/

Publicités

~ par Marine de Montalivet sur 23 janvier 2009.

Une Réponse to “Le brunch du Murano”

  1. Tout est dit ici avec des photos: http://www.avantpost.fr/?p=99

    Le Murano est un passage obligé.

    Bon brunch
    David

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :