Le brunch chez Drouant

Un brunch pour gourmets

Lieu historique et culturel côtoyé par les plus grands, Drouant fait partie des ces Maisons hautement recommandables inscrites dans l’histoire de la gastronomie et de la littérature… Depuis 1914, c’est dans les murs raffinés de cette belle table parisienne qu’est décerné l’incontournable prix Goncourt. Repris début janvier 2006 par Antoine Westermann, le triplement étoilé chef Alsacien, Drouant redevient l’adresse incontournable du tout Paris gastronomique. Nous avons souhaité en avoir le cœur net et soumette nos papilles au brunch appétissant proposé à prix relativement mini : Le P’tit Trainard.

Situé à l’abri des regards à quelques pas de l’Opéra de Paris, Drouant jouit d’une devanture plutôt avenante et élégante qui murmure au chaland des délices prometteurs. L’intérieur, tout aussi raffiné, reste néanmoins sobre et dépouillé : seules des photographies habillant les murs rappellent le lien indissociable qui existe désormais entre Drouant et le monde des lettres. L’accueil quant à lui, brille par sa courtoisie condescendante et distante. Dommage.

L’assiette attise la curiosité. Elle est sympathique. Elle séduit. L’œil. Le nez. Les papilles. Le brunch est presque parfait. Presque.

Le panier de viennoiseries arrive tiède, il est délicieux, il n’y a rien à dire. L’effort est à faire du côté du pain. J’aime les tartines. Avec du beurre, de la confiture ou du miel : impossible de préparer mon petit plaisir, point de garniture sucrée à l’horizon ni de tartines ou toast croustillants. Cependant, à la lecture du nouveau menu du brunch sur le site internet, la confiture s’est apparemment octroyée une place de choix : réparation a été faite, il y a donc une justice. En complément de ces pâtisseries, quatre plats bien présentés associant recettes salées et sucrées sont servis ensemble, ce qui laisse le choix du sens de la dégustation. Une jolie composition, simple mais efficace. Le fromage blanc à la ciboulette reste peut-être un tout petit peu difficile à apprécier. L’oeuf mollet est impeccable.

Suggestions. On aimerait bien que le jus d’orange soit à volonté… On aimerait bien aussi, qu’en plus du thé ou du café, du chocolat chaud soit proposé. On aimerait enfin que le service soit un peu plus chaleureux… A bon entendeur !

Une adresse plus qu’intéressante pour déguster un brunch entre amis ou en famille dans un cadre historique.

http://www.drouant.com/fr/home/0-0-0-0.html

Drouant, 16-18 place Gaillon, 75002 Paris. Réservation au 01 42 65 15 16

Publicités

~ par Marine de Montalivet sur 1 juillet 2010.

Une Réponse to “Le brunch chez Drouant”

  1. […] MonMagimixetmoi, fine-gueule, une blonde dans la ville (dommage pour les ratés du second brunch), xperience… Même le café (Pascal Hamour) fait l’objet d’un petit article sur un blog […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :