Loiseau des Vignes à Beaune

Une table méritante : excellente entrée en matière pour démarrer 2011…

C’est au cœur du ravissant centre historique de Beaune, capitale vinicole de la Bourgogne, que le restaurant Loiseau des Vignes a installé ses quartiers en 2007. Cette annexe gastronomique et décontractée du groupe Bernard Loiseau n’a pas à rougir de son succès. En effet, son nouveau chef Christophe Quéant a d’ores et déjà acquis en mars 2010 une étoile dans le précieux guide Michelin.

La particularité de l’établissement ? Un écrin qui accueille de précieux flacons mis à la portée de tous : en effet, Loiseau des Vignes propose un large choix de grands crus rares pouvant être dégustés au verre. Un must. C’est ainsi que le réveillon de la St Sylvestre 2010 nous a vu nous délecter d’une cuisine bourguignonne revisitée et sublimement bien accompagnée. Le menu était plutôt alléchant… La sélection de verres au vin sur chaque met, exceptionnelle.

 

MENU

Médaillons de homard européen, fine gelée aux petits légumes et agrumes
*** VIN : Chassagne-Montrachet 1er cru Les Embrazés 2008, Thomas Moret
Œuf mollet pailleté à la truffe de Bourgogne
*** VIN : Chablis 1er cru Vaillons 2000, Daniel Etienne Defaix
Blanc de turbot aux asperges et au caviar osciètre prestige
*** VIN : Nuit-Saint-Georges 1er cru Clos de l’Arlot 2006, Domaine de l’Arlot
Filet de bœuf en croûte de pomme de terre façon Rossini
*** VIN : Corton Grêves grand cru, Louis Jadot
Brie de Meaux, mêlée de salade à l’huile de noix
*** VIN : Côte du Jura Les Chalasses Marnes Bleues 2008, Jean-François Ganevat
Douceur au chocolat et à l’orange
*** VIN : Rivesaltes Solera, Domaine des Schistes

 

Le diner fut exquis. Mention toute particulière pour le choix des nectars. Délectation absolue… Pensée respectueuse pour l’œuf mollet, incroyablement créatif et divin. Petit bémol cependant à noter sur l’entrée et le dessert. Il est fort dommage que les médaillons de homard aient été servis dans un verre à cocktail : le résultat visuel était brouillon, la crème fouettée superflue. Un met si raffiné demande précision et simplicité. Quant au dessert, la sobriété de la demi sphère en chocolat aurait suffit à elle-même, les petites touches de crèmes comme autant de pois déposés ici et là n’apportaient rien. En revanche, le caramel au beurre salé liquide, prisonnier au cœur d’une mousse au chocolat toute en légèreté, reste un délicieux moment de plaisir.

Le cadre du restaurant peut s’enorgueillir d’avoir investi l’un des plus beaux immeubles de la ville. Le décor se veut moderne et joue sur des tons chauds mariant ainsi des rouges, oranges ou beiges, les murs sont en pierre de taille mettant en valeur les poutres apparentes du plafond. Certes, l’élégance et la modernité auraient pu être un peu mieux affûtées. Mais elles se sont mises elles aussi à la portée de tous, avec simplicité.

Une table prometteuse qui vaut un petit détour, ne serait-ce que pour visiter le cadre historique et charmeur de Beaune. Nous avons logé à l’Hostellerie Le Cèdre : excellente étape où l’accueil y est extrêmement chaleureux.

Loiseau des Vignes, 31 rue Maufoux, 21200 Beaune. Réservation au 03 80 24 12 06

http://www.bernard-loiseau.com/FR/BOURGOGNE/vignes/

http://www.lecedre-beaune.com/fr/index.php

Publicités

~ par Marine de Montalivet sur 17 janvier 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :