Guy Savoy

Un dialogue de saveurs…

La cuisine est une source inépuisable de créativité. Guy Savoy le sait. Il en abuse. Et il a raison. Son restaurant gastronomique parisien éponyme offre un festival de surprises… hautes en couleurs, délicates en textures, et sublimes en saveurs. Quand l’art s’invite à table… il est très justement distingué. Le guide Michelin a en effet récompensé le Guy Savoy de trois étoiles. Une reconnaissance à la hauteur d’un délicieux talent, magicien du goût.

Et ironie du sort, l’art s’expose également généreusement aux murs du restaurant. Echo volontaire à la cuisine du chef ou réelle passion dévorante ? Des oeuvres signées de grands noms de l’art contemporain parsèment et soulignent les lignes strictes et épurées des murs pour le plus grand régal des pupilles… et des amateurs. Un jeu de miroirs et de lumières signées Jean-Michel Wilmotte vient sublimer ces objets d’art et participe au confort tamisé et contemporain du lieu. Le décor reste ainsi chaleureux et enveloppant : la pierre, le bois et le cuir se jouent des éclairages, les matières fusionnent, s’harmonisent et réchauffent les contours modernes de l’achitecture intérieure.

Ambiance prometteuse pour la suite… Que révèle donc l’assiette ? Des surprises. Des couleurs. Un travail remarquable et minutieux qui se dévore avant tout du regard avant d’en savourer les arômes subtils. Guy Savoy est un artisan de la cuisine. La précision se lit dans chacun de ses plats. Le défilé des mets présente un incroyable cortège de gourmandises aux saveurs variées et aux associations inattendues.

Le Menu Prestige nous a ainsi permis de découvrir une large palette du savoir-faire du maître. C’est ainsi que nous avons apprécié l’originalité de sa créativité qui, plus que de surprendre, laisse ses hôtes cois d’admiration. La déclinaison autour de la tomate a ainsi laissé son empreinte… Après avoir savouré une tartelette de tomates confites au basilic accompagnée d’un échantillonnage des différentes variétés que peut offrir cette « pomme » rouge, comme par magie, la composition a dévoilé un onctueux gaspacho indécelable au départ, soulignant un tartare de tomate fondant. Le plat est une féerie à lui seul.

Impossible également d’oublier la divine brioche au beurre de truffe qui vient généreusement accompagner le velouté d’artichaut au parmesan et truffe noire ou encore la pointe de confiture nichée au coeur de la fraise que l’on croque. Quand l’amuse-bouche vous réserve déjà une surprise en soulevant la tasse du velouté… le ton est donné, le dîner s’annonce déroutant. Chaque détail est religieusement préparé, chaque ingrédient est travaillé et transformé avec délicatesse pour en révéler sa parfaite saveur quand il vient caresser le palais. Délectation absolue… Et le rêve se poursuit quand surgit à la fin du menu un chariot de glaces, desserts traditionnels et biscuits d’antan signés Christian Boudard, qui vient titiller vos souvenirs comme une réminiscence de vos goûters d’écoliers. Et si… en cherchant bien, il reste une petite place pour une ultime dégustation régressive.

Pour sublimer ces mets, une carte des vins impressionnante soumet ses nectars aux nez des gourmets : une jolie sélection aux provenances variées permet d’imaginer les accords les plus séducteurs !

Seuls petits bémols : le menu aurait mérité de proposer des plats uniques que l’on ne retrouve pas à la carte. Le service parfois trop prévenant ne laisse aucune place à une serviette mal pliée.

Restaurant Guy Savoy, 18 rue Troyon, 75017 Paris. Réservation au 01 43 80 40 61

http://www.guysavoy.com/fr/index

http://www.wilmotte.fr/

Publicités

~ par Marine de Montalivet sur 21 août 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :